Beware...
Bonjour à vous, Ô humble invité qui passez en ces lieux !

Le Staff vous invite, si vous êtes déjà inscrit, à passer les portes et vous enregistrer afin de voir toutes les catégories de votre demeure.
Si vous n'êtes pas encore inscrit, il serait peut-être temps de remédier à cela, non... ? Nous vous invitons de ce pas à faire le tour du propriétaire et à poser vos éventuelles questions dans la rubrique qui vous est dédiée... en espérant vous accueillir parmi nous.


- Cordialement et rôleplayistement, le Staff d'AA ! ♥

Beware...


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles..? [Hatsuo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Apocrypha Apocalypso
× Bløødthirsty Executiøner ×
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1437
Age : 23
Où es-tu ? : A côté de mes voisins !
Quelque chose a avouer ? : Moi ?! Naon ! o.O
Date d'inscription : 20/03/2009

Renseignez-nous !
Je suis plutôt quelqu'un de...: Sociable
Et de...: Dangereux
Carnet de Rencontres:

MessageSujet: Retrouvailles..? [Hatsuo]   Ven 22 Mai 2009 - 19:16

Si seulement Apocrypha s'était douté de la personne qu'il allait rencontrer à la Gare, il se serait certainement enfermé à double tours dans sa chambre pour n'en sortir que le lendemain au matin...


C'était une journée banale. Oh ma foi, assez bien commencée. Levé aux aurores et jetant un regard las par la fenêtre, Apocrypha n'avait pas prit le temps, comme tous les jours, de refaire correctement son lit. Il avait chiffoné la couette en se levant et l'avait jetée sur ses trois oreillers en sortant de la chambre en se frottant les yeux pour ne plus voir trouble. Marchant maintenant dans le court couloir qui menait à sa salle de bains, il enlevait son T-shirt noir tout en pensant qu'il pourrait peut-être aller faire un tour à la Gare dans la matinée. Il amait bien ce lieu, voir les gens se presser sur le quai était marrant pour lui qui ne prenait que très rarement le train..! Bref. Il poussa la porte des douches et s'enferma à l'intérieur pendant une bonne heure, le temps pour lui de faire le point dans son esprit, prendre une douche d'eau gelée et déméler sa chevelure extrèmement longue... c'était décidé, aujourd'hui, il s'attacherait les cheveux ! Il empoigna donc une brosse au hasard dans la boîte, un élastique plus résistant que les autres et noua ses cheveux bleus en une demi-queue toujours aussi longue. Au moins, ça empêcherait que certaines mêches ne reviennent se mettre au travers de ses grands yeux améthyste pour obstruer sa vue..! Il se regarda une dernière fois dans le miroir en bon narcissique qu'il était, sortit de la salle de bains en laissant tout en plan et claqua la porte derrière lui. Le jeune, encore en caleçon dans son appartement, chercha désespérément quelque chose à se mettre sur le dos pour sortir en ville... mais ne trouva rien d'autre qu'une chemise blanche presque transparente à manches troirs-quart et un jean noir déchiré au niveau des talons... le tout couronné de chaînes attachées autour de ses poignets et il serait vraiment... lui-même. Enfin habillé, il entreprit de prendre de l'argent pour déjeuner là-bas... car il était déjà tard dans la matinée et le temps qu'il traverse la ville à pieds, il aurait certainement faim en arrivant à la Gare. Il prit le porte-monnaie entier, ne sachant combien lui soutirer et enfila une paire de bottes qui cacheraient les déchirures de son jean. De larges bottes de couleur noire... assez étranges. On aurait dit qu'elles étaient blindés ! Mais ce n'était pas le cas, elle étaient juste... très grosses et assez montantes.

Enfin dehors ! À l'air libre il se sentait léger... surtout vêtu comme il l'était..! Jamais il ne portait ces vêtements, ou pratiquement jamais... c'était une occasion de se montrer sous un nouveau jour au monde extérieur ! Faire de nouvelles rencontres chaleureuses ! Trouver de nouvelles victimes à torturer ! Bref, tout ça tout ça en fait. C'était une journée ensoleillée comme rares étaient les journées en cette période de l'année. La veille il pleuvait des trombes d'eau... c'était d'ailleurs là qu'il avait rencontré Ren, sur la plage. Rencontre assez sympathique, si je puis me permettre ! //ZBAFF// Apo' se dirigea directement vers la Gare, ne voulant pas flâner plus longtemps dans les rues sous peine d'être éventuellement trop attiré par une personne ou par une autre pour la torture.
Il arriva enfin au lieu où il avait prévu de s'arrêter pour le restant de la journée. J'y pense ! Vous vous demandez certainement "Oui mais pourquoi la Gare ?" non non, ne niez pas ! Je sais ce que vous pensez ! Eh bien pour vous répondre, la Gare tout simplement parce qu'il y a du monde et que c'est une inépuisable source d'inspiration..! Et une inépuisable source de victimes surtout pour notre cher tueur en série. Il s'arrêta premièrement devant un stand qui vendait... des beignets aux pommes... puis en acheta quelques uns pour sa consommation personnelle. Remerciant l'homme derrière le kiosque, il tourna les talons, ses beignets dans les mains et percuta quelqu'un de plein fouet... une jeune femme avec de longs cheveux roses. Le jeune homme s'excusa platement pendant qu'elle s'efforçait de ramasser la dizaine de sachets renfermant la précieuse nourriture. Lorsqu'elle se fut excusée à son tour et rendu ses beignets à Apo', ce dernier la contourna en lui demandant une dernière fois pardon et reprit sa route, cette fois en quête d'un banc où poser son humble derrière afin de déguster ce qu'il venait d'acheter avant qu'il ne heurte quelqu'un d'autre... ce qui ne tarda pas à arriver. Apocrypha ne regardait pas où il allait. Rêvassant, il regardait le ciel immense et uniforme, sans aucun nuage pour barrer son étendue bleue. Il venait de fourrer le bord d'un beignet à la pomme dans sa bouche alors qu'une nouvelle fois, il ressentit le besoin de faire volte-face sans prévenir... et, bien entendu, il aurait été trop chanceux que personne ne le suive de près dans une Gare bondée de gens ! PAF : c'est précisément ce qui lui arriva. Il se prit cette fois un jeune homme en pleine face, faisant une nouvelle fois tomber ses précieux sachets...

# Mes amis Beignets à la Pomme, vous n'avez pas fini de souffrir aujourd'hui... je m'en excuse platement ! Sincèrement, je suis désolé ! #

Cette fois-ci, ce ne fut pas seulement la nourriture qui vola, mais lui-même déstabilisé se laissa tomber sur les fesses. Il n'avait pas trouvé de banc non, mais le sol n'était pas plus mal... étant donné qu'il était destiné à y retourner encore et encore..! Apocrypha resta abasourdi un instant, toujours son beignet dans le bec, au sol, à battre des cils en ne fixant rien. Finalement, lorsqu'il se reprit, il leva les yeux sur le type qu'il avait bousculé. Un homme plus jeune que lui qui lui rappelait vaguement quelqu'un... mais qui ? Il ne savait plus. De toutes façons, il avait oublié la majeure partie des gens qu'il avait connus avant d'arriver dans cette ville quelques années plus tôt ! Et ce n'était pas plus mal... bien que, parfois, sa raison flanche à cause d'oublis de personnes plus importantes qu'il aurait préféré garder en lui tout de même.
Le gars en question ne tendit même pas le bras pour aider Apo' à se relever. Il du donc le faire seul. Lorsqu'il fut sur pieds, il toisa mieux l'inconnu. Charmant... c'était décidé, avec lui, il engagerait la conversation ! Il s'était trouvé quelqu'un à traquer.....

"Excuse-moi... je suis si maladroit..!!"

_________________

Invité
,
Je te trouverai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles..? [Hatsuo]   Ven 22 Mai 2009 - 20:49

Voila des heures qu'il était dans ce train, il était parti de loin, très loin, il ne savait même plus le nom de toutes les villes et de tous les villages qu'il avait traversé dans son périple. Et en fait, il s'en fichait. Oui après tout quelle importance? La personne qu'il cherchait ne s'y trouvait pas. Il ne savait même pas qui il cherchait, ça faisait maintenant tant d'années. Il ne le savait plus bien non plus, que savait-il encore de son passé? Sa mère morte sous ses yeux, le nombre de coups qu'il avait reçu de son maître, il connaissait chaque cicatrice de son corps et la raison qui l'avait amenée à paraître. Mais autrement, il ne savait rien, il cherchait son grand frère. Son nom? Il ne le savait pas, son visage? Il avait probablement changé et il ne savait de toute façon plus à quoi il ressemblait. Mais il reconnaîtrait son odeur certainement.
Hatuso était dans son petit compartiment et faisait des pompes à la verticale pour passer le temps, il était en pièce droite et enchainait les allers retours. Le chef de gare était passé lui demander son billet et sans broncher, il le lui montra en équilibre sur une main. Il devait être en pleine forme pour le jour des retrouvailles avec son frère, il portait une telle haine en lui. Après ses petits exercices, il se rassit et s'appliqua à refaire les bandages qu'il portait sur les mains, rien ne devait être laissé au hasard.
Voila, il arrivait à une nouvelle gare, celle qui devait sonner la fin de son voyage en train. Il s'empara de son sac à dos, son unique bagage et descendis du train. Il y avait un monde fou, ce qu'il pouvait détester la foule, la simple vue de tous ces humains lui donnait des envies de tuer. Il n'était plus que ça, une machine à tuer tout ce qui l'intéressait était la tête de son frère et le reste des humains n'étaient que des déchets, des obstacles à qui il ne toucherait pas tellement ils étaient insignifiants, peut être une fois sa besogne accomplie, il pourrait comment à penser aux autres mais pour le moment, ses pensées se dirigeaient dans leur intégralité vers un seul individus, Son frère.
Il regardait autour de lui, il n'avait pas encore quitté le quai. A vrai dire, il ne savait pas où aller, c'était tellement grand et tellement peuplé, enfin il se lança et décida d'aller là où ses pas l'emmèneraient. Il arrivait maintenant au centre de la gare, dans une espèce de grand hall et là, il était encore plus perdu. La simple idée de demander son chemin le répugnait, non il voulait se débrouiller seul jusqu'au bout, avouer qu'il avait besoin d'un autre humain c'était reconnaître sa faiblesse.


- Pff quel ramassis d'inutilités, mais pourquoi donc a-t-il fallu que ces humains voient le jour? Ils auraient mieux fait de ne pas bénéficier de leur pitoyable existence.


Hatsuo pensait tout haut et quelqu'un qui passait à côté de lui l'avait entendu. Cet homme le regardait bizarrement d'ailleurs,. quoi de plus normal après une telle déclaration me direz vous? Mais Hatsuo était satisfait de voire ça, cet homme était mort de peur. Faut dire que notre jeune homme avec son visage vide de toute expression n'était pas en reste quand il s'agissait d'effrayer. Enfin voila, il continuait de tourner en rond jusqu'au moment où il décida d'avancer mais voila, le sort en décida autrement puisqu'un homme le percuta. Cet homme se retrouva au sol alors qu'Hatsuo n'avait pas bougé d'un œil. L'homme avait des cheveux bleus attachés, il était plutôt bel homme. Hatsuo avait un sentiment de déjà vu, un sentiment très profond mais il ne savait pas comment l'interpréter. Enfin il n'allait pas quitter son air désinvolte et vide d'expression pour autant. Ce jeune homme se relevait en s'excusant. Et voila, il fallait qu'il tombe sur un gars sociable. Hatsuo était plant là sans savoir que faire, il est vrai qu'on ne lui adressait pas souvent la parole, mais il n'avait pas envie de faire copain copain, fallait pas non plus lui demander de vous décrocher la lune. Hatsuo eu un léger grognement, celui qui veut dire fou moi la paix j'ai pas envie de parler. Mais en même temps, au fond de lui, quelque chose lui disait d'entrer en contact avec ce jeune homme qui était malgré tout plus âgé que lui. Enfin il décida pour une fois de faire un effort et ça, c'était vraiment la chose la plus étonnante qu'il avait du faire depuis sa naissance.

- Pas de mal, on va pas en faire un plat.


Belle tentative mais pour donner à quelqu'un envie de discuter avec vous, on a vu mieux quand même. Hatsuo n'était vraiment pas le roi des relations humaines. M'enfin son interlocuteur devrait s'en contenter de toute façon il n'était pas là pour se faire des amis.
Revenir en haut Aller en bas
Apocrypha Apocalypso
× Bløødthirsty Executiøner ×
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1437
Age : 23
Où es-tu ? : A côté de mes voisins !
Quelque chose a avouer ? : Moi ?! Naon ! o.O
Date d'inscription : 20/03/2009

Renseignez-nous !
Je suis plutôt quelqu'un de...: Sociable
Et de...: Dangereux
Carnet de Rencontres:

MessageSujet: Re: Retrouvailles..? [Hatsuo]   Mer 27 Mai 2009 - 20:22

Apocrypha ne s'empêcha pas de distinguer encore un peu le jeune inconnu qui lui faisait face. Il avait un visage fermé mais, entre nous, un certain charme tout de même de part ses cheveux bleutés en bataille et ses yeux sombres rongés par... la vengeance. Lui connaissait bien ce sentiment, il avait vu tant de gens avec ces yeux-là qu'il ne pourrait jamais les oublier. Mais les siens étaient comment dire... assez différents. Ce type semblait tout droit sorti d'un Shonen manga... et c'était vraiment mignon. De plus, il adorait les Shonen... bref. Droit comme un I, l'autre semblait ne pas avoir bougé suite au choc... et répondit à la question du tueur par une phrase distante et assez froide. S'il voulait engager quelque chose à partir d'un marmonnement, il allait devoir faire des efforts... car quand il s'y mettait, notre meurtrier, il parlait et parlait encore... mais ils n'en étaient pas encore là, bien que, dans un moment, ils y seraient peut-être bien plus.

Apo' baissa les yeux sur ses sachets de beignets, une fois de plus éparpillés au sol, et entreprit de les ramasser. En dix secondes ce fut bouclé, puis, les regardant, il leva les yeux sur le jeune, puis les baissa encore sur les sachets... son regard fit le trajet quelques fois et se posa finalement sur les sachets. Il en prit un, attrapa la main du jeune homme et le posa dedans avec conviction. Sans réaction apparrente...

"Prend-le, j'en ai de trop. Puis ça me fait plaisir, et ne dis rien, je te le donne !"

Toujours rien. Ce type était-il de glace ? C'était vraiment flippant... comme non-réactions. Apocrypha prit alors un second sachet de beignet à la pomme et le posa, comme l'autre, dans la main du jeune.

"Tu sors du train qui vient d'entrer en Gare, non ? Tu dois avoir faim. J'ai que ça sur moi, j'ai rien prévu d'autre pour midi... mais si ça peut calmer les gémissements de ton estomac, ça me fait plaisir..!"

Le contact avec sa main fut bref, mais déboucha tout de même sur quelque chose... une sorte de petit flashback qui éclaira l'esprit de notre tueur en série, comme une ampoule éclairée dans sa tête. Un enfant criant "Apo-Chan, Apo-Chan !" et ledit gamin ainsi hélé, lui-même, prenant un autre gosse plus jeune que lui dans ses bras... mais son visage n'avait pas de forme, il était flou et incomplet... comme brouillé par des années de séparation. Et le gamin au visage sans nom caressait les cheveux d'Apocrypha, le faisant frémir et se blottir de plus belle contre lui... et toujours cette image de Sanctuaire en fond. "Sanctuary"...

"Sanctuary... murmura-t-il sans but précis dans ce mot. Oh ! Désolé... j'étais comment dire... perdu dans mes pensées."

Au moment où il disait ça, le jeune aux longs cheveux bleus ne pensait qu'à une chose : faire durer le plus longtemps possible leur contact afin de se souvenir où et comment... mais il cherchait à se dégager poliment, alors bien qu'à regrets, Apo' le lâcha et tourna les yeux, troublé et gêné au plus haut point...

_________________

Invité
,
Je te trouverai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles..? [Hatsuo]   Ven 29 Mai 2009 - 17:25

Mais quel cirque. Oui Hatsuo ne trouvait d'autre mot pour décrire tout le petit manège dans lequel s'était lancé ce pauvre bougre qui tentait par Dieu sait quel moyen de le dérider ou de le faire sortir de son antipathie. Seulement, son antipathie, il y tenait. Mais pourquoi donc fallait-il que ce gars soit particulier alors qu'il était comme les autres? Hatsuo n'y comprenait rien. Il n'avait qu'une envie, partir. C'était quoi ce type par terre avec ces beignets éparpillés partout qui les ramassait. Ridicule, c'était le mot qui venait à sa pensée en ce moment. Hatsuo le regardait s'affairer autour de sa nourriture comme s'il n'avait pas touché à quelque chose qui pouvait lui bourrer la pense depuis une semaine. Voila un mois qu'Hatsuo n'avait pas mangé et il ne s'en plaignait pas. Quel humain ridicule et pitoyable. Il détestait le genre humain, il ne savait pas pourquoi en fait, mais sa vue était insupportable aux yeux de notre jeune homme. Mais malgré tout, plus il dévisageait ce jeune homme, plus il sentait quelque chose d'inexplicable dans sa tête. Il se sentait mal à l'aise, d'un côté il voulait le tuer et de l'autre tenter d'entrer en contact.

C'est alors que ce gars s'empara de la main d'Hatsuo pour y glisser une de ces cochonnerie de machin sucré. Ce geste était très spontané, peut être un peu trop, Hatsuo ne comprenait pas où il voulait en venir. Ce gars était vraiment bizarre mais ce contact avec lui... Oui ce contact avec sa main lui avait causé un choc électrique. Néanmoins ne sachant que faire, aucune réaction ne s'échappa d'Hatsuo, il restait là, immobile comme au départ. Il n'avait pas encore bougé depuis la bousculade. Son regard était toujours fixé sur le jeune homme et de temps en temps reprenait son point fixe dans le vide que personne n'arrivait à voire ni comprendre. "Ne dis rien je te le donne" Ces mots raisonnaient dans sa tête. Il le voyait bien qu'il le donnait sinon quel intérêt de le mettre dans sa main? Mais pourquoi donc ces humains devaient se targuer à être gentil? Quel mot affreux, il lui faisait mal au crâne rien qu'à y penser. Le jeune homme à la crinière bleue ne devait pas s'en rendre compte mais dans les moments qui se déroulaient là, un véritable ouragan de pensées était en train de défiler dans la tête d'Hatsuo.

Pour ne rien arranger, cette andouille lui glissa un deuxième beignet dans les main. Il avait une bonne ouïe, il entendait le ventre d'Hatsuo qui criait famine. En plus, il avait un certain esprit de déduction puisqu'il semblait avoir compris qu'il descendait du train à l'instant donc qu'il n'avait pas eu le temps de s'acheter à manger. Avec quel argent de toute façon? Il n'en avait pas et n'en aurait certainement jamais. Bon voila au moins maintenant il ne pourrait plus rien mettre dedans.
Décidément, cette personne était bizarre et en plus elle lui faisait un sentiment particulier dans sa tête et dans sa poitrine. Il avait l'impression qu'elle ne lui était pas inconnue, de temps à autres des flash venaient dans sa tête mais ses souvenirs étaient tellement flous, il ne se rappelait plus de rien de son enfance donc ça n'aidait en rien. Visiblement, ça devait lui faire pareil puisqu'il était parti loin dans ses pensées et répétait des mots à voix basse, des mots comme Sanctuary. Mais qu'est-ce que ça pouvait bien vouloir dire? Autant dire qu'Hatsuo était largué, il n'avait toujours pas quitté sa position. Enfin le jeune homme aux cheveux bleus lui lâcha la main et refit surface. Hatsuo ne savait pas quoi dire, certainement devrait-il le remercier pour la nourriture.

- Ben dis donc t'en fait un manège. Merci pour tes machins là, ça fait un mois que je n'ai rien avalé.

Hatsuo inspira un grand coup, il était vraiment mal à l'aise avec les relations humaines. C'était un concept étranger pour lui. Enfin il n'avait besoin de personne et il refusait d'admettre que les autres humains pouvaient lui apporter quoi que ce soit.

- Dis moi, qu'est-ce qui te pousse à vouloir absolument discuter avec moi?

Il ne s'était toujours pas déplacé mais faisait enfin un geste à l'égare de son interlocuteur. Il lui tendait la main.

- Tu vas pas passer ta vie par terre non?

Hatsuo n'avait toujours pas d'expression sur son visage contrairement au jeune homme qui lui semblait en abuser quelque peu. Si on devait élire un classement de l'homme le plus flippant de la planète, il gagnerait la palme sans problème. Mais à ses yeux tous étaient plus terrorisant les uns que les autres. Cette notion était tellement subjective.
Revenir en haut Aller en bas
Apocrypha Apocalypso
× Bløødthirsty Executiøner ×
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1437
Age : 23
Où es-tu ? : A côté de mes voisins !
Quelque chose a avouer ? : Moi ?! Naon ! o.O
Date d'inscription : 20/03/2009

Renseignez-nous !
Je suis plutôt quelqu'un de...: Sociable
Et de...: Dangereux
Carnet de Rencontres:

MessageSujet: Re: Retrouvailles..? [Hatsuo]   Ven 21 Aoû 2009 - 12:56

[HJ/ Enfin une réponse ! Excuse-moi d'avoir mis si longtemps, en plus je n'écris pas beaucoup à cause de certaines personnes qui ne m'en donnent plus envie (Vive les petites-annonces !) alors j'espère comme toujours que tu sauras relancer le sujet parce que là je n'ai pas d'inspiration à te donner xD]

Toujours à terre à réfléchir à divers scénarios, Apocrypha atterrit enfin lorsque le jeune homme face à lui tendit sa main pour l'aider à se relever. Il mit un temps à accepter cette aide et se remit vite fait sur pieds pour ne pas faire plus de cinéma. Lui, en tant que boulet ambulant, il faisait tout à fait l'affaire. Il secoua sa longue tignasse bleue et remit quelques unes de ses mèches de cheveux en place, deux devant les autres derrière et le reste là où bon lui semble... c'était un peu sa devise lorsqu'il n'avait pas envie de se coiffer le matin. Mais là sa coiffure avait été soignée, alors qu'il ne s'en plaigne pas.
Mais il se souvint alors de la question que l'inconnu, qu'il se reprenait encore à toiser d'un regard interrogateur, lui avait posée, et réfléchit un instant avant de répondre :


"Eh bien je ne sais pas... attend, en fait c'est assez étrange..."

Il marqua une pause et se demanda s'il devait réellement le lui dire pour vérifier s'il n'était pas fou, ou bien le garder pour lui de peur de se voir encore une fois enterré... mais dans les deux cas c'était la même chose : il n'aurait pas de réponses aux questions qu'intérieurement il se posait.

"La simple vue de ton visage, et le contact avec ta main tout à l'heure ont créés en moi un trouble inexplicable qui m'a fait revoir des passages de mon enfance... bien avant que je fuie ma maison déserte (Ou presque déserte, je ne sais plus !)."

Maintenant qu'il l'avait dit, il se sentait tout bizarre dans sa tête, comme s'il s'était quelque part libéré d'une chose qu'il ne voulait pas garder pour lui, et qu'en même temps semblait tellement lointaine qu'il aurait préféré ne pas en parler.

"Mais tout cela doit te sembler totelement idiot, comme moi non..?"

Ca se voyait dans ses yeux... ou si ce n'était pas ça, Apo' n'avait pas encore remarqué une seule expression sur le visage de ce mystérieux jeune homme, dont il ne connaissait pas encore le nom, à vrai dire...

"Au fait, je m'appelle Apocrypha !"

Il ne prit pas la peine de tendre la main vers son interlocuteur, puisqu'il savait déjà ce qui allait se passer quand il la prendrait dans la sienne : il allait encore ressentir un choc au plus profond de lui-même et se poser tout un moulon de questions qui resteront sans réponses. Alors il attendrait encore un peu pour établir à nouveau un contact physique avec ce type...

"Et toi, c'est quoi ton nom ? Ah et, tu viens d'arriver en Ville d'après ce que j'ai deviné tout à l'heure n'est-ce pas ? Tu dois te sentir un peu perdu non ?"

_________________

Invité
,
Je te trouverai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles..? [Hatsuo]   Jeu 5 Nov 2009 - 18:21

[Je te prie de m'excuser pour le temps qu'il a fallu pour te répondre Sad]

Cette journée avait pourtant commencé de la plus banale des manières possible. Hatsuo voyageait bêtement en train comme il en avait vu des tas, pouvait voire défiler le paysage comme il en avait vu des tas, descendit dans une gare comme il en avait vu des tas. Et pourtant, il ne savait pas qu'il rencontrait un des plus grands acteur de sa vie. Eh oui, la personne qui l'avait bousculé n'était ni plus ni moins que son grand frère porté disparu depuis des années. Ce même grand frère qu'il traquait depuis si longtemps. Tellement longtemps qu'il ne se souvenait même plus des vraies raisons qui le poussaient à vouloir le tuer si ce n'était la vengeance. Mais le jeune homme n'en savait encore rien, pour le moment cet étrange personnage qui se tenait par terre face à lui n'était qu'un simple inconnu sans grandes capacités intellectuelles pensait-il. Du moins c'était un sacré numéro, qui semblait terriblement niait ou alors son intellect était sacrement affecté. Mais bref, il n'était pas là pour juger les gens qu'il croiserait. Il en croisait des tas chaque jour, si ça se
trouve il avait déjà croisé son frère un tas de fois mais il ne le savait tout bonnement pas. Dans tous les cas, il s'en fichait. Il ne savait pas ce qu'il faisait là, peut être que le destin l'avait poussé à descendre dans cette gare, peut être était-ce le jour où tout devait s'accomplir pour lui. Dans tous les cas, il perdrait quelque chose ce jour là. Restait à savoir quoi. La raison pour laquelle il avait toujours lutté jusque là? Son idéal? Sa vie? Son frère? Nul ne pouvait le dire tant que l'échange ne se poursuivait pas entre les deux protagonistes.

Revenons en à nos moutons, à savoir l'attitude des deux jeunes. Hatsuo n'avait qu'une envie, poursuivre son chemin mais cet homme l'intriguait tout autant qu'il le trouvait minable. Non Hatsuo n'est pas un homme hautain, juste en perdition. Et pour une fois, cela n'engageait à rien d'accepter l'échange de paroles avec quelqu'un d'autre. Enfin il ne savait pas encore ce à quoi il serait confronté. Il désirait simplement savoir ce que cet homme inconnu avait pour avoir un comportement si étrange envers lui. Mais d'abord il se releva, c'était le moment tien c'est rarement propre dans une gare par terre. Notez il faisait ce qu'il voulait. Mais bref, ses réponses ne se firent pas attendre plus longtemps. Le jeune homme, enfin plus vieux que lui mais jeune quand même, lui expliqua des faits étranges. Il lui parlait de son enfance, d'avoir quitté sa maison en fuyant. Les idées se bousculaient dans la tête d'Hatsuo. Se pourrait-il? Non cette probabilité avoisinait zéro. Cela n'avait aucun sens et puis des tas d'enfants ont certainement du quitter leur maison vide. Hatsuo quitta son visage impassible pour secouer la tête et s'autopersuader qu'il n'était pas en face de l'être qu'il détestait le plus au monde mais dont il avait désespérément besoin. Il s'empressa de retrouver son visage vide. D'ailleurs l'autre semblait aussi ne pas trop croire à ce qu'il avançait. Cet inconnu finit également par
se présenter. Apocrypha. En voilà un nom, enfin personne n'était parfait. Mais ce nom résonnait dans la tête d'Hatsuo, il pencha légèrement la tête en avant tout en répétant à voix basse, presque inaudible le prénom du jeune homme. Ce nom, il devait avoir une signification mais quoi? Pourquoi est-ce qu'il donnait la sensation d'avoir une épine qui se plante dans son cœur à chaque fois qu'il ne prononçait?

Mais il ne lui laissait pas le temps de réfléchir plus longtemps, c'était à son tour de se présenter paraissait-il. Ah oui ces fameuses règles de politesses instaurées par les humains. Encore un truc vague dont personne ne savait l'origine ni la raison. Au fond c'était toujours le moyen de jouer un rôle et de se cacher de ses véritables idées. Tout le monde abordait un masque, Hatsuo savait de quoi il parlait. Apocrypha ajouta une question, il demandait s'il n'était pas un brin perdu devant l'immensité de la ville. Sous entendu, je vais t'aider à t'y retrouver. Les hommes étaient tous les mêmes et beaucoup trop facile à cerner pour lui. Mais enfin cet homme l'intriguait et il fallait qu'il reste avec pour savoir pourquoi. Alors le contact était forcé d'être établit jusqu'au bout.

- Ton histoire est un peu saugrenue effectivement. Mais enfin on a tous nos réminiscences. Ça me rappelle des vieux souvenirs aussi mais passons.

Hatsuo ne voulait surtout pas parler de ça. Oh que non, il ne devait en parler à personne de peur que son frère l'apprenne et que tout l'effet de surprise soi gâché. Il passa une main dans ses cheveux bleu-gris tout en soupirant. Il était vraiment partagé vis à vis de son interlocuteur. Il ne savait quoi en penser. Toujours était-il que maintenant c'était trop tard pour reculer. Il voulait savoir qui était ce type et ce qu'il cachait, parce qu'il était claire que ce gars n'était pas comme les autres. Il avait un masque mais qui cachait quelque chose de plus. Seulement il en ignorait la nature.

- Je me prénomme Hatsuo. Quant à la ville oui je n'y connais rien. Enfin pour le moment tout ce qui me préoccupe c'est de trouver un endroit où passer la nuit. Note je vais faire comme chaque jour, trouver un pont ou un arbre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles..? [Hatsuo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles..? [Hatsuo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beware... :: Métro-
Sauter vers: